Langues anciennes : fermetures


Pour nous transmettre une information concernant cette page, merci d'utiliser ce formulaire, ou de nous renvoyer par voie postale ("Sauver les Lettres" - 10, rue de Nesle - 75006 Paris) ou à ce tableau à télécharger, qui peut également vous servir, pour vos actions, à rendre un compte très précis de la situation des sections menacées.


16/03/11 Université de Bordeaux 3 : les financements des préparations aux concours de Lettres Classiques sont supprimés
Les étudiants de Lettres classiques de l'Université de Bordeaux 3 viennent d'apprendre que la préparation au Capes de Lettres classiques ou à l'agrégation de Lettres classiques était supprimée. La préparation à l'agrégation de grammaire est fermée.

Ils s'adressent à leurs professeurs.

--------------------------------------------------

Madame, Monsieur,



Nous sommes étudiants en Lettres Classiques et avons appris la volonté de la présidence de l'université de supprimer pour la rentrée prochaine les financements de la préparation au Capes ou à lire la suite


02/03/11 Académie de Nantes : Monsieur le Recteur, encore un effort !
Le latin est rétabli au lycée Europe, l'un des deux lycées publics de Cholet.

Selon l'agence AEF, "l'option latin, qui devait disparaître au lycée Europe-Schuman, à Cholet (Maine-et-Loire), est finalement maintenue. "La décision de supprimer le latin dans les deux lycées publics de Cholet était une catastrophe", estime Jacques Corbin, proviseur du lycée des métiers Renaudeau-La Mode. "En rétablissant le latin au lycée Europe-Schuman, le recteur a compris l'enjeu que cela représentait pour l'enseignement public, dans une commune où l'enseignement privé lire la suite


23/02/11 Académie de Nantes : Le latin disparaît des lycées publics choletais
Le latin disparaît des lycées publics de Cholet

Extraits :

"La décision rectorale est tombée hier. Les lycées Europe et Renaudeau ne pourront plus proposer l'option latin à la rentrée prochaine.

« C'est sidérant ! », commente un chef d'établissement. Qui va devoir informer ses élèves latinistes de 3e qu'ils ne pourront pas poursuivre cet apprentissage en seconde à la rentrée prochaine à Cholet. Du moins pas dans l'enseignement lire la suite


10/03/09 MENACES SUR LA RENTREE 2009
La préparation de la rentrée 2009 montre clairement les nouvelles attaques portées contre les langues anciennes. La demande d'étude du latin et du grec est volontairement et artificiellement minorée par l'administration : en collège, les effectifs sont diminués par un numerus clausus d'inscription d'élèves de cinquième en "option latin" ; en lycée, les rectorats ne comptabilisent les langues anciennes qu'en option "de détermination", et non en option "facultative", alors que le second statut est majoritairement choisi par les élèves, en raison de la structure des épreuves du baccalauréat lire la suite


19/06/08 LES LANGUES ANCIENNES EN DANGER AU COLLEGE LEO-LAGRANGE DE CHARLEVILLE-MEZIERES (08)
L'enseignement des langues anciennes est mis en péril au collège Léo Lagrange de Charleville-Mézières.

D'une part, les élèves latinistes du collège entrant en 3ème sont invités à s'inscrire dans l'option "découverte professionnelle" de ce niveau, et donc à abandonner le latin qu'ils étudiaient depuis la 5ème. Il s'agit d'une violation du texte officiel du BO 3 du 20 janvier 2000 p. 124, régissant l'option latin : "Les élèves qui le souhaitent peuvent commencer l'étude du latin en classe de 5ème, en tant qu'option lire la suite


06/07/07 Poste de Lettres classiques vacant à Vauvillers (71)
Lettre de la présidente de l'ARELAB (Association Régionale des Enseignants de langues anciennes de l'académie de Besançon) à M. l'Inspecteur Pédagogique Régional de Lettres de l'académie.

Le 3 juillet 2007

Monsieur l'Inspecteur,

Ayant été alertée par la collègue de lettres classiques qui était depuis longtemps en poste à Vauvillers et qui est mutée à Jussey, je m'inquiète de l'avenir du latin et du bilinguisme dans cet établissement à la rentrée prochaine. En effet, à ce jour, aucun professeur n'a été nommé et l'on peut craindre que, si on ne trouve pas lire la suite


06/07/07 Lutte exemplaire au collège des Lilas (93)
Les protestations et demandes des collègues de lettres classiques du collège Marie Curie des Lilas(cf. www.sauv.net/ctrc.php.id=809, et Supplique pour maintenir le latin et le grec aux Lilas (93))ont obtenu satisfaction : les heures de latin et de grec qui avaient été retirées au collège lui ont été rendues.

En 5ème il y a 84 demandes pour le latin, soit trois groupes de 28 élèves ! Les collègues qui constituaient les classes ont écrit aussitôt à l'inspection académique pour demander lire la suite


31/05/07 Les "plumes" de nos candidats puisent leurs ressources dans l'antiquité.

(Un échange du Courrier des lecteurs du Monde des 21 et 28 mai 2007).
--------------------------------------

Latin obligatoire ?

Trois heures de latin (ou de grec) obligatoires pour tous les étudiants en classe préparatoire littéraire (hypokhâgne A/L) à compter de la rentrée de septembre. Voilà ce que le ministère de l’éducation nationale s’apprête à décréter dans l’effervescence électorale actuelle. Alors que l’anniversaire du traité de Rome multiplie les occasions de regretter le profond enlisement de la construction européenne, c’est vers Rome que lire la suite


25/05/07 Lettre de la présidente de la CNARELA à Monsieur Sarkozy
Le 2 mai 2007

Monsieur le Ministre,

La CNARELA ( Coordination nationale des Associations Régionales des Enseignants de Langues Anciennes), regroupant 5000 adhérents répartis dans 29 associations régionales, vous a écrit, comme elle a écrit aux différents candidats à l'élection présidentielle pour vous demander des précisions sur votre programme en matière d'éducation et sur la place que vous comptez accorder au latin et au grec. Elle a reçu un certain nombre de réponses et a été reçue par plusieurs candidats en même temps que la Conférence des présidents d'associations. Vous lire la suite


03/05/07 ACADEMIE DE TOULOUSE : LA CHASSE AUX LETTRES CLASSIQUES EST OUVERTE.

Université de Toulouse-Le Mirail
Faculté des Lettres
5, allées Antonio-Machado
31058 Toulouse cedex
Toulouse, le 17 avril 2007

Monsieur l’Inspecteur d’académie du Gers,
D.S.D.E.N.

Réf 07-003-C32

Objet : transformations de postes de Lettres classiques en postes de Lettres modernes


Monsieur l’Inspecteur d’académie,

Nous avons appris, après la réunion préparatoire au C.T.P.D. de mars dernier, que trois postes de Lettres classiques allaient être lire la suite


22/03/07 TOULOUSE : VICTOIRE ET INQUIETUDES
ARTELA( Toulouse):

Une bonne nouvelle : notre action en faveur du lycée Toulouse-Lautrec à Toulouse (cf Toulouse : suppression des options grec et théâtre) a porté ses fruits : le rectorat a débloqué des heures et toutes les heures de grec seront assurées à la rentrée.

En revanche, on nous annonce dans le Gers trois transformations de postes de Lettres classiques en Lettres modernes : affaire à suivre et actions à mener (CLG Carnot AUCH,CLG AIGNAN,CLG EAUZE).


19/03/07 ACADEMIE DE BORDEAUX : LE RECTORAT FERME DES SECTIONS
Association Régionale des Enseignants de Langues Anciennes
de l'Académie de Bordeaux (ARELABOR. CNARELA)
Université Michel de Montaigne –Bordeaux III
U.F.R des Lettres
33607 Pessac

Adresse postale : 4 rue Maréchal Maunoury
33200 Bordeaux

Bordeaux , le 09/02/07


A l'attention de : Monsieur le Recteur d'Académie






Monsieur le Recteur,


Notre association a appris avec lire la suite


19/03/07 MOTION SUR LES LANGUES ANCIENNES AUX LILAS (93)
LES LANGUES ANCIENNES AU COLLEGE MARIE CURIE DES LILAS

MOTION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Les prévisions de répartition de la DHG pour la rentrée 2007 font apparaître la suppression d’un groupe de latin en 5ème, et d’une heure de grec en 3ème : au total, ce seraient 3 heures de langues anciennes qui disparaîtraient au Collège Marie Curie des LILAS.

Les membres du Conseil d’Administration s’élèvent avec véhémence contre une telle proposition.

Premièrement, ils refusent le principe qui consiste à « déshabiller Pierre pour habiller Paul » afin de gérer lire la suite


19/03/07 SUPPLIQUE POUR MAINTENIR LE LATIN ET LE GREC AUX LILAS (93)
Les professeurs de Lettres classiques
du Collège Marie Curie des Lilas
Les Lilas, le 7 mars 2007

à
Monsieur Dozier
Inspecteur Pédagogique Régional de Lettres classiques
de l’Académie de Créteil

copie à : Madame Ballanfat
Monsieur Dufour
Monsieur Merlet
Inspecteurs Pédagogiques Régionaux de Lettres classiques
et à : Madame Frydman
Inspectrice Pédagogique de Lettres Modernes
chargée du secteur des Lilas


Monsieur l’Inspecteur,

Les prévisions de répartition de lire la suite


19/03/07 HECATOMBE EN BRETAGNE : POSTES SUPPRIMES ET SECTIONS REGROUPEES
- Au lycée La Mennais de Ploërmel (56), en ce moment problème de remplacement d’une enseignante de lettres classiques absente pour
maternité. Situation angoissante pour des latinistes de terminale sans professeur !

- Au lycée Joseph Loth de Pontivy (56), suppression d’un poste de lettres classiques suite à un départ en retraite à la rentrée prochaine. Les élèves se verraient proposer un cours par le CNED, avec tutorat.

- Au collège La Villemarqué à Quimperlé (29), regroupement 4ème /3ème prévu à la rentrée prochaine et transformation vraisemblable lire la suite


28/02/07 TOULOUSE : SUPPRESSION DES OPTIONS GREC ET THEATRE
Equipe de lettres du lycée Toulouse-Lautrec
Lycée Toulouse-Lautrec
64 Boulevard Pierre Curie
31020 TOULOUSE


Objet: Requiem pour les lettres et les arts au lycée Toulouse-Lautrec


Madame, Monsieur,

Cette année encore la dotation horaire de notre établissement est catastrophique: manquent pour assurer les cours actuels bien des heures devant les élèves, dont pourtant le nombre sera exactement le même à la rentrée 2007-2008.
Par conséquent, Monsieur Le Proviseur se voit dans l'obligation de supprimer, entre autres, lire la suite


28/02/07 ACADEMIE DE STRASBOURG : LE LATIN MENACE A MULHOUSE
Des informations préoccupantes circulent sur le maintien de l'option de latin au lycée Lambert de Mulhouse à la rentrée prochaine.

Le chef d’établissement cherche à profiter du départ à la retraite des deux enseignants de lettres classiques pour les remplacer par des lettres modernes.

Une motion de protestation contre la suppression du latin a été présentée au dernier Conseil d’Administration du lycée, et le Recteur a été sollicité, par le Président de l’association régionale des enseignants de langues anciennes (ARELAS), de ne pas cautionner la disparition lire la suite


28/02/07 ACADEMIE D'AIX-MARSEILLE : CASCADE DE SUPPRESSIONS DE POSTES
Mesure de carte scolaire au collège Gérard Philipe de Bagnol sur Cèze : un poste supprimé en lettres classiques à la rentrée prochaine.

La même situation s’est produite en 2006 au collège Joliot Curie d’Aubagne : il semble que la nouvelle politique soit de ne plus avoir qu’un seul professeur de lettres classiques par collège, qui n’enseignerait plus le français, afin de préparer cyniquement la fermeture ultérieure de son poste lorsque les options de détermination (dont font partie le latin et le grec) de lycée auront été limitées (loi Fillon).

Lycée lire la suite


27/05/06 LE LATIN ETRANGLE A AIX -EN- PROVENCE

Au collège Mignet d'Aix-en-Provence où sont recensés actuellement 120 latinistes en classe de 5ème, la dotation globale horaire a été revue de manière si drastique, à la baisse pour l'année 2006-2007, que seules deux classes de latinistes devraient être maintenues. (cf http://www.sauv.net/ctrc.php?id=758)



Le principal et une délégation de professeurs et de parents viennent d’être reçus par l’Inspecteur d’Académie d’Aix. Celui-ci a rappelé que les heures attribuées au latin, prises sur les 15 % de lire la suite


23/03/06 ACADEMIE D'AIX-MARSEILLE : ETOUFFEMENT DU LATIN EN 5ème A AIX EN PROVENCE
Au collège Mignet d'Aix-en-Provence où sont recensés actuellement 120 latinistes en classe de 5ème, la dotation globale horaire a été revue de manière si drastique, à la baisse pour l'année 2006-2007, que seules deux classes de latinistes devraient être maintenues. Les professeurs devront donc choisir de manière arbitraire les happy few et ce, au grand dam du principal qui part cette année à la retraite, après s'être battu en faveur des langues anciennes des années durant. Le lycée Vauvenargues où sont ensuite scolarisés les collégiens de Mignet, ainsi que les parents d'élèves lire la suite


14/03/06 ACADEMIE DE GRENOBLE : UBU CHEZ LES LANGUES ANCIENNES
La titulaire d'un poste de lettres classiques au collège Robert Doisneau à L'Isle d'Abeau vient d'apprendre que son poste serait supprimé ou modifié pour la rentrée prochaine.

L'équipe de lettres - dont deux professeurs de lettres classiques - offre en effet 140,5 heures postes pour un besoin effectif, selon les prévisions, de 138 heures. Le rectorat propose donc la suppression du poste... en raison de deux heures excédentaires ! Un vacataire viendrait effectuer les heures manquantes du fait de de cette suppression... !

Pour tenter d'éviter la lire la suite


07/03/06 COMBS LA VILLE (77) : PLUS DE LATIN NI DE GREC DANS LA DHG
Au lycée Galilée de Combs-la-Ville (77), les langues anciennes sont menacées de disparition à la rentrée 2006, malgré plusieurs projets (liaison collège-lycée, ouverture d'une section de grec grands débutants en 1ère...), et deux professeurs titulaires, prêts à tous les efforts pour conserver du latin et du grec dans cet établissement. Seulement, l'administration a déjà éradiqué le grec et le latin de la DHG 2006, ainsi que les deux professeurs de lettres classiques, déclarés "lettres modernes", ce qui simplifie tout !


29/07/05 Académie de Poitiers : le latin est maintenu au lycée de Thouars (79)
Les associations de lettres et de langues anciennes de l'académie de Poitiers et nationales APCELA (Association Poitou-Charentes des Enseignants de Langues Anciennes) - CNARELA (Coordination Nationale des Associations Régionales des Enseignants de Langues Anciennes), APLAES (Association des Professeurs de Langues Anciennes de l'Enseignement Supérieur), Rallye Latin,Sauver Les Lettres, ont reçu ce courriel du Rectorat de Poitiers :

De : Rectorat Secrétariat Général
Date : Thu, 28 Jul 2005 13:16:26 +0200

Objet : option lire la suite


24/06/05 ACADEMIE DE CAEN : UN PRINCIPAL LUTTE CONTRE LE LATIN
Au collège Molière de L'Aigle (61) (Académie de Caen), après le passage des deux professeurs de lettres classiques dans les cinq classes de 6ème de l'établissement pour présenter l'option latin, 37 inscriptions de futurs latinistes ont été enregistrées.

La direction du collège, après avoir dénoncé les années passées un enseignement élitiste et prôné l'égalité pour tous les élèves, se refuse maintenant à accepter ces 37 inscriptions et contraint les professeurs de lettres classiques à opérer une sélection au sein de cet effectif important qui nécessiterait la lire la suite


19/06/05 ACADEMIE DE VERSAILLES : UN PRINCIPAL EN LUTTE CONTRE LE GREC
UN NOUVEAU MODE D’ERADICATION DU GREC : LA FONTE DES POSTULANTS

Au collège André Maurois à Neuilly (92), 26 élèves de quatrième ont demandé à commencer l’étude du grec en troisième à la rentrée prochaine, comme le leur proposent les textes régissant les enseignements obligatoires et facultatifs de cette classe (B.O. n° 28 du 15 juillet 2004, http://www.education.gouv.fr/bo/2004/28/MENE0401438A.htm). A l’issue des conseils de classe, la candidature de 18 élèves a été retenue. Mais, contestant l’accord des lire la suite


10/04/05 NOTE MINISTERIELLE SUR L'IMPLANTATION DES LANGUES ANCIENNES EN COLLEGE ET EN LYCEE (16/12/04)
Note aux Recteurs d'Académie sur l'enseignement des langues anciennes en collège et en lycée

(NB : en date du 16 décembre 2004, cette note est restée confidentielle, et diffusée seulement à la mi-mars aux associations de professeurs, après les mesures académiques de suppressions de sections ; l'original se trouve sur le site de la CNARELA : http://www.cnarela.asso.fr/pdf/desco.pdf).

---------------------

Ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la lire la suite


03/04/05 ACADEMIE DE VERSAILLES. UN NOUVEAU MODE D'ERADICATION : LA SECTORISATION
Certains élèves de 3ème du collège de Marly la Ville (95) seront désormais sectorisés en seconde sur le lycée de Fosses (Charles Baudelaire) au lieu de St Witz l'an dernier et depuis toujours.

Or ce lycée de Fosses ne propose pas de latin et encore moins de grec.
Alors qu'il y a encore une classe de 3ème en grec à Marly, ces
élèves ne pourront pas continuer l'an prochain même s'ils en avaient envie ! Les latinistes non plus, car le rectorat a bien précisé qu'aucune dérogation pour le lycée de St Witz (qui propose cet enseignement) ne sera autorisée aux élèves souhaitant lire la suite


19/03/05 BORDEAUX : COMPRESSIONS OU ERADICATION
Fermetures, menaces de suppression de sections, compressions d'horaires et mesures dissuasives sont le lot incessant du latin et du grec.

Lycées :

Lycée Jean Moulin de LANGON (33) :
- un poste de Lettres Classiques menacé
- la section de grec vient d’être fermée, malgré les promesses de maintien du recteur
- les horaires de latin risquent de se voir amputés d’une heure en Première et Terminale.
Or, les sections de collège (Toulouse Lautrec de Langon) ont des effectifs très fournis : en latin 60 élèves en 5ème (2 classes), 41 élèves en 4ème (2 lire la suite


19/03/05 ACADEMIE DE TOULOUSE : COMPRESSIONS EN TOUS GENRES
Les mesures de suppressions, ou de regroupements au mépris des programmes nationaux par niveau, sont confirmées :

- regroupement 4°-3° en latin :
. collège Jean Jaurès à Cransac
. collège Jean Boudou à Naucelles

- suppression de l'option grec 3ème au collège Verdier à Lèguevin (31) (3 heures supprimées dans la nouvelle dotation de l'établissement) ; actuellement 18 élèves suivent l'option.

- collège A. Abbal à Carbonne (31) : sans doute suppression d'un poste de Lettres classiques. La direction a fait remarquer que trois postes de Lettres Classiques lire la suite


19/03/05 STRASBOURG : L'HEMORRAGIE ORGANISEE
Le Recteur a reçu les associations de professeurs le 1er mars.
Il a affirmé avoir des instructions pour augmenter de 10% les effectifs d'ici à 2010...

Mais : dans plusieurs collèges, on supprime le latin en 5ème, notamment à Illfutth, dans le Haut-Rhin ; des menaces sérieuses aussi à Riedisheim, où les élèves sont autorisés en cours d'année à abandonner le latin. Les remplacements des professeurs malades ou en congé de maternité ne sont plus assurés pour les langues anciennes, il n'y a plus de remplaçants dans ces disciplines.

Dans le Bas-Rhin, après avoir supprimé lire la suite


19/03/05 BRETAGNE : CONFIRMATION DES FERMETURES
- Dans le Morbihan, regroupement prévu des latinistes de 4ème et de 3ème dans les collèges de Gourin, Josselin, Lanester (J. Lurcat), Le Palais, Mauron, Plouay et Rohan, collèges ruraux où les groupes seront sans doute inférieurs à 15. Le latin n'apparaît plus que pour 5 heures au lieu de 8 dans la dotation horaire des établissements.

- Dans l'Ille-et-Vilaine, fermeture de l'option latin au lycée Jean Macé à Rennes, malgré le combat des parents et des élèves, le soutien du proviseur, un débrayage d'une heure de l'ensemble des collègues et une manifestation au rectorat.

- lire la suite


19/02/05 ACADEMIE DE LILLE : LES POSTES DE PROFESSEURS FONDENT
Au collège Watteau de VALENCIENNES :

- En 1998 : trois postes de professeurs de lettres classiques
- Un départ à la retraite par la suite : le poste est supprimé
- 2001 : fermeture de la section de grec
- 2004 : la section de grec rouvre, avec des élèves très motivés
- Pour la rentrée 2005 : un second poste de professeur de lettres classiques, menacé, est maintenu tant bien que mal
- Pour la rentrée 2006 ce poste sera certainement supprimé.


19/02/05 AUDIENCE AU MINISTERE DU 3 FEVRIER 2005 (POITIERS, BORDEAUX)
Consulter sur le site :

(http://www.sauv.net/audienceLA200502.php


17/02/05 A BREST, LYCEE DE L'HARTELOIRE : COLLECTIF POUR LES LANGUES ANCIENNES (initiative de parents)
Une action menée par des parents du lycée de l’Harteloire à Brest (29), désireux de voir l’option grec conservée dans l’établissement de leurs enfants : ils ont créé un collectif pour les langues anciennes dans le bassin brestois.

------------------------------

COLLECTIF POUR LA SAUVEGARDE DES LANGUES ANCIENNES


Ce collectif a été créé à l'initiative de parents d'élèves FCPE de l'Harteloire lassés de constater d'année en année les atteintes portées à l'enseignement du grec ancien et du latin.


POURQUOI CE COLLECTIF ?

Parce que l'on lire la suite


17/02/05 ACADEMIE DE RENNES : COMPRESSIONS D’HORAIRES
Au collège de Scaër dans le Finistère (29), la dotation horaire rectorale accorde seulement 2 heures d’enseignement pour le latin en 4ème et 2 heures en 3ème.

C’est pourtant un établissement où les sections sont fournies et où il n’y avait, semble-t-il, aucun risque.


17/02/05 ACADEMIE DE RENNES : COMPRESSIONS DE SECTIONS
Dans 7 collèges du Morbihan (56), le rectorat n’attribue à l’établissement que 5 heures à l’enseignement du latin, au lieu des 8 nécessaires (2 en cinquième, 3 en quatrième, 3 en troisième).
Ainsi , les élèves de quatrième et troisième seront réunis dans la même classe !
Se sentiront-ils de niveau à continuer le latin en seconde au lycée ?...
C’est ce que le ministère appelle sans sourciller « une politique volontariste en faveur des langues anciennes ».


10/02/05 LES POSTES DE LETTRES CLASSIQUES DECLARES "SURNUMERAIRES"
Le Rectorat de l’académie d’Amiens a envoyé aux chefs d’établissement une circulaire leur enjoignant de ne pas créer ou de supprimer « des postes surnuméraires ».

En conséquence, lorsqu’un poste de lettres doit être supprimé, le choix doit se porter sur un poste de lettres classiques, déclaré «surnuméraire », et non sur un poste de lettres modernes.

Ainsi, dans le collège Jules Vallès de Saint-Leu d’Esserent (60340), comportant un taux de 35 % de latinistes et 16 heures de langues anciennes, un des deux postes de lettres classiques va être supprimé en dépit de toutes les lire la suite


10/02/05 L'OBJECTIF DES 10 % EN VOIE DE DISPARITION
L’objectif n°7 sur 10 du Rapport annexé au projet de loi d’orientation (http://www.loi.ecole.gouv.fr/documents/uploaded/projetdeloi120105.pdf), libellé selon les termes suivants à la page 41 : « 7. La proportion des élèves de lycée étudiant une langue ancienne augmentera de 10% » a disparu du document de 18 fiches adressé le vendredi 4 février par le ministre M. Fillon à tous les chefs d’établissement.
Les objectifs 4, 5 et 6 concernant les langues vivantes sont maintenus par exemple lire la suite


23/01/05 ACADEMIE DE POITIERS : ANGOULEME (17)
A Angoulême, au Lycée de l'Image et du Son (LISA), la section de latin est menacée.

L'enseignement du latin en seconde dans ce lycée a en effet été mis en concurrence avec d'autres options (cinéma audiovisuel, théâtre, italien). Par ailleurs les horaires d¹enseignement ont été mal aménagés, ce qui a fragilisé la section.

Des pétitions pour le maintien de l'enseignement du latin au lycée ont été lancées dans l'établissement, avec le soutien des représentants des parents d¹élèves. Elles ont été déposées la semaine dernière au Rectorat.


20/01/05 ACADEMIE DE BORDEAUX : GIRONDE (33)

L’ARELABOR a le regret de vous informer du départ prématuré des sections de Langues Anciennes des établissements de :
- Gujan,
- Andernos,
- Blaye,
- Blanquefort,
- Le Taillan,
- La Réole,
- Ste Foy la Grande,
- Mérignac,
- Pessac,
- Pauillac
- des lycées Condorcet, Camille Jullian, Eiffel, et Magendie de Bordeaux,
- E. Faure de Lormont,
- Max Linder de Libourne
- et V. Louis de Talence.

Total : 2 collèges; 17 lycées

Soit pour l'académie : 6 collèges et 34 lycées


20/01/05 ACADEMIE DE BORDEAUX : DORDOGNE (24)

Fermetures des sections de Langues Anciennes des établissements
Bertran de Born et Jay de Beaufort de Périgueux, Maine de Biran de Bergerac, et des lycées de Nontron et Ribérac.

Total : 5 lycées


20/01/05 ACADEMIE DE BORDEAUX : LANDES (40)
Avis de décès :
l’ARELABOR a le regret de vous informer du départ prématuré des sections de Langues Anciennes du lycée de Parentis.


20/01/05 ACADEMIE DE BORDEAUX : PYRENEES-ATLANTIQUES (64)

Fermeture des sections de Langues Anciennes des établissements de St. Jean Pied de Port, Cheraute, Oloron, Nay et des établissements Marracq et Cassin de Bayonne, Clemont et Louis Barthou de Pau, et du lycée Expérimental de Biarritz.

Total : 3 collèges, 6 lycées


20/01/05 FERMETURES DANS LE LOT-ET-GARONNE (47)
Fermetures des sections de Langues Anciennes des établissements
d’Aiguillon et de Fumel, et les établissements Bon Encontre à Agen, Palissy à Nérac, Marguerite Filhol et Georges Leygues à Villeneuve sur Lot.

Total : 1 collège, 5 lycées


12/01/05 ACADEMIE DE BORDEAUX : 52 SECTIONS FERMEES
Entre 13 à 14% du potentiel des options aura disparu en deux ans. Pour le nouveau Recteur, William Marois, l’offre optionnelle de l’Académie “demeure anormalement élevée”, elle n’est pas prioritaire.

240 options liquidées.

L’annonce de la fermeture sèche de 287 options au groupe de travail CTPA a fait vivement réagir. Pour l’heure 56 mesures ont été revues et la lutte se poursuit.

Dans l’ordre des fermetures, les langues vivantes paient un lourd tribut avec 146 mesures : 62 en LV2, 35 en LV3, 33 en LV1.
C’est l’allemand qui subit de plein fouet lire la suite


17/12/04 LE LATIN RETABLI AU CONCOURS HEC
Dernière minute :

Le site de la banque commune d'épreuves de commerce http://concours-bce.com a été rectifié.

L'inscription à une épreuve de latin dans le concours est rétablie.



14/12/04 ACADEMIE DE POITIERS : APPEL POUR LA DEFENSE DES LANGUES ANCIENNES
APPEL POUR LA DÉFENSE DES LANGUES ANCIENNES

Les associations de lettres et de langues anciennes de l'académie de Poitiers et nationales
- Rallye Latin,
- APCELA (Association Poitou-Charentes des Enseignants de Langues Anciennes) - CNARELA (Coordination Nationale des Associations Régionales des Enseignants de Langues Anciennes),
- APLAES (Association des Professeurs de Langues Anciennes de l'Enseignement Supérieur),
- Sauver Les Lettres

réunies avec des professeurs de lettres classiques et modernes le 8 décembre 2004 à l'IUFM de Niort, déclarent lire la suite


10/12/04 ACADEMIE DE BORDEAUX : LE DEMANTELEMENT PERMIS PAR LA LOLF S'ACCELERE.
Académie de Bordeaux :

Suppression de 287 sections d'options pour la rentrée 2005

Dont 58 en langues anciennes
174 en langues vivantes
55 non linguistiques

Soit en deux ans : 570 options supprimées = 15%

Pour rappel : Bordeaux est une académie pilote pour la LOLF !


07/12/04 ACADEMIE DE POITIERS : NOUVELLES FERMETURES
Fermeture du latin à :

- Lycée du Bois d'Amour à Poitiers (86)
- Lycée Denfert-Richereau à Saint-Maixent (79), lycée rural


06/12/04 ACADEMIE DE POITIERS : FERMETURE DU GREC A MELLE (79)
La section de grec de Seconde du lycée de Melle (79) sera fermée à la rentrée 2005.


05/12/04 ACADEMIE DE POITIERS : LATIN SUPPRIME A PONS (17)

Charente Maritime : fermeture du latin au lycée de PONS(17300)à la rentrée 2005.

Les informations de l'académie tombent au compte-gouttes. Les fermetures sont en effet étudiées en réunions séparées, par "bassins". Le fait de diviser ainsi les réunions de chefs d’établissement en "bassins" pour les fermetures de sections est une pratique qui tend à se généraliser : cela évite les trop grands rassemblements de personnels qui, deux précautions valent mieux qu'une, pourraient être houleux. Cela permet aussi de diviser les informations pour que les compilations des fermetures de lire la suite


04/12/04 ACADEMIE DE BORDEAUX : FERMETURES, CONTRESENS
- Lycée Condorcet à Bordeaux (Zone sensible): suppression du latin en seconde

- Lycée Bertran de Born à Périgueux : suppression du grec "spécialité" (série L)

- Lycée Montesquieu à Bordeaux : suppression du latin "spécialité" (série L).

Dans ces deux derniers cas, l'administration fait preuve de sa totale méconnaissance de l'organisation des enseignements, du fonctionnement des options, et des épreuves du baccalauréat .

L'option "spécialité" est une modalité choisie par l'élève pour l'épreuve de langue ancienne au bac L (épreuve écrite), et non une lire la suite


04/12/04 ACADEMIE DE RENNES

Fermetures de sections de latin :

Lycée Paul Sérusier à Carhaix (29)
Lycée Charles de Gaulle à Vannes (56)
Lycée Jean Macé à Rennes (35)
Lycée Descartes à Rennes (35)
Lycée de Paimpol (22)

Fermetures de sections de grec :
Lycée de l’Iroise Brest (29)
Lycée de l’Harteloire Brest
Lycée de Bréquigny Rennes


04/12/04 ACADEMIE DE CORSE
Dans plusieurs collèges :
- les élèves sont sommés de choisir entre latin et corse (Sainte-Marie, Corse du Sud)
- ou n'ont que deux heures de latin au lieu de trois s'ils veulent faire du corse (Lucciana, Haute-Corse), les autres latinistes ont leur horaire complet.

- Lycée Giocante de Casabianca : les hellénistes de Seconde et Terminale sont regroupés !


04/12/04 ACADEMIE DE STRASBOURG : DES ELEVES INTERDITS DE LATIN

En collège, l’administration a refusé d’ouvrir un deuxième groupe en 5° même quand le nombre d’inscrits dépassait la trentaine. Les effectifs sont donc parfois de plus de 30,, jusqu’à 35 parfois. On a même dans certains cas refusé des élèves.

On continue à trouver des principaux qui refusent aux élèves des classes européennes de faire du latin.



04/12/04 AIX - MARSEILLE : DES ELEVES EVINCES DE SECTIONS DE LATIN ET DE GREC

Une directive rectorale limitant les recrutements en latin à 4% de l’effectif de l’établissement a été lancée pour la rentrée 2004.

D’où :
- Le collège Cantras à Aix-en-Provence a fermé une section de latin en fin de 4ème (25 élèves).
- Le collège Marcel Pagnol à Pertuis (Vaucluse) a une classe de latin à 26 élèves, alors que 50 élèves s’étaient portés volontaires.



04/12/04 FERMETURES DANS L'ACADEMIE DE BORDEAUX

- Lycée Jaufré Rudel à Blaye : suppression du Grec

- Lycée Bertran de Born à Périgueux : les horaires de latin, grec et LV3 Russe sont sur la même plage horaire ; les collègues du collège sont alarmés car leurs sections de latin-grec sont bien fournies (17 élèves étudient le latin et le grec au collège)

- Lycée Montesquieu à Bordeaux : réductions d’horaires dues à la diminution de la DGH :
. 2 heures au lieu de 3 en latin Terminale
. 2 heures au lieu de 3 en grec Terminalele
Inquiétudes au collège Jean-Moulin du Bouscat qui alimente le Lycée Montesquieu : lire la suite


01/12/04 Projet de suppressions de sections de langues anciennes, académie de POITIERS;

Suite aux menaces qui pèsent sur leurs disciplines, les associations Rallye Latin, APCELA-CNARELA, APLAES et Sauver Les Lettres organisent une réunion des professeurs de langues anciennes de l'académie de Poitiers à l'IUFM de Niort le 8 décembre prochain à 15h, afin de recenser les sections qui fermeraient et d'envisager les réponses à apporter à cette destruction programmée.

A ce jour nous avons pu recenser que le rectorat envisage de supprimer :
‹ le grec au lycée Dautet de La Rochelle (17),
‹ le latin au lycée St. Exupéry de La Rochelle et au lycée de Bourcefranc lire la suite


13/09/04 LATIN ET GREC ERADIQUES DES COLLEGES DES HAUTES-ALPES
Hautes-Alpes :

Latin : les collèges de plus de 600 élèves avaient deux sections par niveau en latin. L'Inspection Académique les a systématiquement réduites à une, et récupéré ainsi 48 heures.
Grec : l'option grec a disparu en 2003 du seul collège où elle était enseignée, alors que les effectifs de la classe de 3ème était de 28 élèves ; le grec était en pleine expansion au collège et au lycée.

GAP :
52 élèves inscrits en 5ème pour étudier le latin, malgré l'opposition de la direction à ce que les enseignants fassent une information aux élèves de 6ème et à leurs lire la suite


13/09/04 SINISTRE AU LYCEE PARC DES LOGES A EVRY (91)
Triste bilan pour les LA dans mon lycée (Parc des Loges, Évry, 91) :
Application de la décision rectorale de fermer la filière de grec = arrêt des recrutements en Seconde + 3 heures assurées à un regroupement de 1ères et Terminales (6 élèves), moyens pris sur la DGH par bricolage interne pour assurer aux rescapés leur poursuite d'étude. Louable intention du Proviseur, mais les horaires (alignés sur 5 classes) sont tellement dissuasifs que déjà une élève veut démissionner.
À noter que sur 11 hellénistes de Seconde l'an dernier, recrutés grâce à une présentation ad hoc dans les lire la suite


13/09/04 GREC SUPPRIME EN SECONDE A PLAISIR (78)
Au lycée Jean Vilar de Plaisir, brusque chute de la demande en langues anciennes. Le grec a été autoritairement supprimé par le recteur en Seconde. Nous maintenons un "atelier de grec"... le mercredi après-midi, on doute que les bonnes volontés se bousculent (4 ou 5 inscrits). Les élèves de 1° et Terminale sont groupés, 3 h par semaine. Le latin a également subi une baisse d'effectifs, moins de dix élèves par niveau, mais la section est maintenue (pour l'instant).