Académie de Nantes : Monsieur le Recteur, encore un effort !


Le latin est rétabli au lycée Europe, l'un des deux lycées publics de Cholet.

Selon l'agence AEF, "l'option latin, qui devait disparaître au lycée Europe-Schuman, à Cholet (Maine-et-Loire), est finalement maintenue. "La décision de supprimer le latin dans les deux lycées publics de Cholet était une catastrophe", estime Jacques Corbin, proviseur du lycée des métiers Renaudeau-La Mode. "En rétablissant le latin au lycée Europe-Schuman, le recteur a compris l'enjeu que cela représentait pour l'enseignement public, dans une commune où l'enseignement privé confessionnel est majoritaire."

Il n'en reste pas moins que le tiers des lycées publics de l'académie voient leurs sections de latin toujours fermées par le rectorat : « A la rentrée 2011, 31 lycées publics de l'académie de Nantes proposeront l'option facultative de latin, contre 46 cette année. »

Quinze lycées de l'académie attendent donc la même décision que celui de Cholet.

Nul doute qu'ils obtiendront la réouverture de leurs options de latin. D'une part parce que, selon l'AEF, le rectorat assure que la carte des formations, si elle ne peut être renégociée dans son ensemble, « peut être revue sur certains points ». D'autre part parce que, dans le programme de présentation de la Huitième édition des Journées de l'Antiquité dans la Région des Pays de la Loire, qui se tiendront du 21 mars au 21 avril prochains dans son académie, le recteur de Nantes rend hommage à la place des langues anciennes dans la formation des élèves : « Les Journées de l’Antiquité apportent une contribution significative à l’éducation des jeunes en valorisant la présence de l’héritage antique.
Tous les deux ans, nous sommes invités à découvrir l’actualité de cette histoire et de cette culture en région. Pendant un mois, des conférences, des expositions et des spectacles permettent d’explorer de nombreux champs de la connaissance, de la recherche et de la création. Des archéologues présenteront à Nantes le territoire antique,la découverte d’un temple de Mithra à Angers et celle d’un sanctuaire à Neuville-sur-Sarthe. Des conférenciers, des conservateurs et des metteurs en scène témoigneront de leur passion pour l’Antiquité. La présence de Médée, de Cléopâtre et d’Iphigénie au musée et celle d’Ulysse, d’Andromaque et de Bérénice au théâtre attestent que les grandes figures antiques n’ont pas abandonné l’imaginaire des femmes et des hommes du XXIe siècle.
Cette huitième édition des Journées de l’Antiquité rappelle à chacun d’entre nous que l’héritage antique est le patrimoine commun par excellence, " un trésor pour l’éternité" pour reprendre l’expression de Jacqueline de Romilly."
Gérald CHAIX, Recteur de l’Académie de Nantes - Chancelier des Universités

La manifestation prévue à Cholet le jeudi 14 avril dans le cadre de ces Journées de l'Antiquité est une conférence : "Rire dans l'Antiquité avec Aristophane et Plaute". Le sens de l'antiphrase est ici, chez le recteur, remarquable : au XXIème siècle dans l'académie de Nantes, on ne rit plus, on coupe.


Lire aussi sur le site : Hommage à Jacqueline de Romilly








Retour page laferm
02/03/11