Compte rendu de la réunion avec le Directeur du SIEC , du 22.1.2007


Nous avons été réunis hier à la demande du directeur du SIEC, Monsieur Eric Verhaeghe , qui voulait s'entretenir avec nous des nouvelles modalités du bac STG en langues vivantes pour la session 2007 .

Au terme de 2 heures d'échanges , parfois «vifs» et n'ayant pas obtenu de réponses claires à nos questions concernant la mise en place de la réforme dès fin avril pour l'expression orale , nous avons unanimement exigé :

- d'échanger nos élèves avec les collègues du Lycée Mozart du Blanc Mesnil ( nous les avions contactés quelques jours auparavant ) , car nous refusons d'interroger les élèves de notre lycée . Il nous a été répondu , après maints détours , que cela pourrait se faire mais que l'organisation serait locale , le SIEC ne voulant pas s'en charger .

- De ne pas être obligés de fournir 10 documents inconnus pour l'épreuve d'expression orale , qui doit se dérouler fin avril-début mai , le délai dont nous disposons pour les réunir étant de 10 jours à peine ( nous avons été prévenus entre le 19 et 22 janvier , documents à remettre avant le 2 février dernier délai !) La secretaire du Directeur du SIEC nous a précisé que ce choix était fait par une commission académique de professeurs volontaires ! Nous avons donc décidé de ne pas fournir les documents demandés ( au moins pour cette année ) en Anglais , Espagnol et Allemand .

- Nous nous sommes cependant montrés favorables à une réforme de l'épreuve de LV au bac écrite et orale , mais dans des conditions normales , c.à.d. pouvoir commencer à entraîner nos élèves dès la classe de première .

Nous sommes révoltés de constater qu'une fois encore le Ministère et le SIEC veulent faire passer en force une réforme mal ficelée (c'est la quatrième fois depuis 1995) et que les élèves vont être sacrifiés car mal préparés .

Pourquoi cette précipitation ? ... Les prochaines élections à l'horizon et donc un changement de ministre , nous a-t-on répondu.

Dernière minute -24.01.2007 : notre Proviseur a donné son accord pour échanger nos élèves avec ceux du Lycée Mozart .de plus l'Inspecteur Général des langues vivantes souhaite nous rencontrer !...à suivre

Nous en appelons à tous les collègues de langues vivantes pour dire non à cette réforme bâclée , c'est possible et il y a urgence !

Les Professeurs de Langues Vivantes du Lycée Delacroix à Drancy

03/02/07