ACADEMIE DE VERSAILLES. UN NOUVEAU MODE D'ERADICATION : LA SECTORISATION


Certains élèves de 3ème du collège de Marly la Ville (95) seront désormais sectorisés en seconde sur le lycée de Fosses (Charles Baudelaire) au lieu de St Witz l'an dernier et depuis toujours.

Or ce lycée de Fosses ne propose pas de latin et encore moins de grec.
Alors qu'il y a encore une classe de 3ème en grec à Marly, ces
élèves ne pourront pas continuer l'an prochain même s'ils en avaient envie ! Les latinistes non plus, car le rectorat a bien précisé qu'aucune dérogation pour le lycée de St Witz (qui propose cet enseignement) ne sera autorisée aux élèves souhaitant poursuivre le latin ou le grec l'an prochain en Seconde!

C'est une vraie mise à mort des viviers de langues anciennes ! De plus les professeurs de lycée de St Witz manquent cruellement d'élèves latinistes et hellénistes... Cela semble un coup monté pour fermer leur section.

Lorsqu'il était encore chef de cabinet de Luc Ferry, Alain Boissinot, maintenant recteur de l'académie de Versailles, disait qu'il fallait passer d'une "érosion accompagnée" des langues anciennes à une "politique volontariste d'implantation". On voit ici ce qui est à la fois "accompagné" et "volontariste" : l'éradication.


03/04/05