STRASBOURG : L'HEMORRAGIE ORGANISEE


Le Recteur a reçu les associations de professeurs le 1er mars.
Il a affirmé avoir des instructions pour augmenter de 10% les effectifs d'ici à 2010...

Mais : dans plusieurs collèges, on supprime le latin en 5ème, notamment à Illfutth, dans le Haut-Rhin ; des menaces sérieuses aussi à Riedisheim, où les élèves sont autorisés en cours d'année à abandonner le latin. Les remplacements des professeurs malades ou en congé de maternité ne sont plus assurés pour les langues anciennes, il n'y a plus de remplaçants dans ces disciplines.

Dans le Bas-Rhin, après avoir supprimé les grec au collège d'Herrlisheim, le nouveau principal a annoncé qu'il n'était plus obligatoire de proposer du latin en 5ème...

Il semble y avoir aussi un sérieux problème en hypokhâgne et khâgne au lycée Fustel de Coulanges de Strasbourg, où les postes de lettres classiques diminuent comme une peau de chagrin : 3 départs à la retraite en 3 ans. De plus pour l'an prochain en grec, les débutants (ou grands commençants) seront regroupés avec les autres ; cela fragilise encore les postes, et les élèves sont lourdement pénalisés.
19/03/05