A BREST, LYCEE DE L'HARTELOIRE : COLLECTIF POUR LES LANGUES ANCIENNES (initiative de parents)


Une action menée par des parents du lycée de l’Harteloire à Brest (29), désireux de voir l’option grec conservée dans l’établissement de leurs enfants : ils ont créé un collectif pour les langues anciennes dans le bassin brestois.

------------------------------

COLLECTIF POUR LA SAUVEGARDE DES LANGUES ANCIENNES


Ce collectif a été créé à l'initiative de parents d'élèves FCPE de l'Harteloire lassés de constater d'année en année les atteintes portées à l'enseignement du grec ancien et du latin.


POURQUOI CE COLLECTIF ?

Parce que l'on assiste depuis plusieurs années à la suppression de l'offre des options grec et latin dans les collèges et les lycées, ce qui participe à la réduction de l'offre de choix pour les élèves mais entraîne aussi la suppression de postes de professeurs de lettres classiques.

Parce que nous sommes très inquiets de cet état de fait qui ne cesse de s'accélérer.

Parce que les élèves ne se trouvent pas suffisamment incités à choisir ces options.

Parce que la préservation des langues anciennes est nécessaire à la conservation d'un enseignement public de qualité.

Parce qu'il est important que chaque élève puisse avoir accès à ces options dans son établissement pour éviter toute tentation d'élitisme.

Et l'argument du délaissement de ces options par les élèves pour justifier leur suppression est totalement infondé. Si aujourd'hui les élèves choisissent de moins en moins le latin et le grec ce n'est pas par manque d'intérêt comme on veut le laisser croire, mais tout simplement parce que ces options sont de moins en moins disponibles dans les établissements et parce qu'elles ne s'inscrivent pas dans le souci de rentabilité à court terme que dirige une société de plus en plus consumériste.


POURQUOI SAUVEGARDER LES LANGUES ANCIENNES ?

Parce que sauvegarder les langues anciennes permet une meilleure maîtrise du français par la découverte de l'étymologie et des structures linguistiques qui apportent un bénéfice indéniable à TOUS les élèves.

Parce que ces langues permettent un travail d'analyse tout en offrant le plaisir de se plonger dans la mythologie et les imaginaires antiques.

Parce qu'elles constituent le socle commun des langues européennes et donnent aux citoyens européens la possibilité de partager un patrimoine culturel commun.

Parce que les langues anciennes constituent une formidable ouverture sur les questions de société actuelles, en permettant une initiation aux fondements de la philosophie et au fonctionnement de la cité. Leur apprentissage touche non seulement les arts et les lettres mais encore l'ensemble des sciences.


QUI EST DANS LE COLLECTIF ?

Participent à ce collectif des professeurs de collège, de lycée et d'université de Brest et sa région, des parents d'élèves de lycées et de collèges de Brest et sa région, des personnalités (élus locaux...), l'Association Régionale pour l'Enseignement des Langues Anciennes (ARELA-Bretagne, ffmarquant@wanadoo.fr).

17/02/05