L'OBJECTIF DES 10 % EN VOIE DE DISPARITION


L’objectif n°7 sur 10 du Rapport annexé au projet de loi d’orientation (http://www.loi.ecole.gouv.fr/documents/uploaded/projetdeloi120105.pdf), libellé selon les termes suivants à la page 41 : « 7. La proportion des élèves de lycée étudiant une langue ancienne augmentera de 10% » a disparu du document de 18 fiches adressé le vendredi 4 février par le ministre M. Fillon à tous les chefs d’établissement.
Les objectifs 4, 5 et 6 concernant les langues vivantes sont maintenus par exemple dans la fiche n°6, les autres sont mentionnés à telle ou telle page du document. La page où aurait dû figurer cette ambition pour le latin etle grec, la fiche n°11, ne fait mention que de la majoration du coefficient des langues anciennes au baccalauréat, prévue à partir de la session 2006.

Faut-il voir dans la disparition de cet objectif une confirmation de toutes les craintes des professeurs et des associations de langues anciennes, avivées par des fermetures de section qui se multiplient alors que le ministère leur promet « une politique volontariste » ?

Ce « volontarisme » semble être celui d’une éradication.

10/02/05