Pendant le grand débat, le démantèlement continue : Bordeaux (suite)


Informations complémentaires de deux collègues de l'Académie de Bordeaux (académie pilote):

1) Sur les 316 options menacées, il y en a 6 dans le lycée déshérité de Bordeaux Nord, voué aux STT depuis des décennies par ceux
du centre ville qui n'en veulent pas, et qui essaye de tenir sous perfusion une filière L (20 élèves en 1ere, 34 en Terminale car tous les redoublants refusés ailleurs viennent là) : au final, suppression en 1ere L du portugais LV2 et LV3, du Latin en option, de l'Italien LV2 et de l'option maths qui venait de démarrer cette année ! Avec ça, l'histoire du lycée est toute écrite pour l'année prochaine. C'est donc, au delà des options, à une opération structurante sur la carte scolaire qu'on assiste.

2) 21 lycées et collèges voient l'option de latin-grec fermée.
12/01/04