AUTO-COLLANTS ET LIBERTE D'EXPRESSION.


A l'occasion des dernières manifestations, la police entend faire respecter une "loi", qui à ma connaissance n'est écrite nulle part. Il faut, pour rentrer chez soi, enlever auto-collants et autres "signes distinctifs". Et si vous n'obtempérez pas, on vous les arrache manu militari.
Alors que,depuis des années, on tolère à l'école des "signes distinctifs" qui contreviennent, eux, au principe de laïcité inscrit dans la Constitution, je ne vois pas ce qui empêcherait un citoyen d'arborer tel ou tel "signe" manifestant une opinion politique légitime dans tout état démocratique (ce ne serait pas la même chose s'il s'agissait par exemple d'une insigne nazie qui, elle, tombe sous le coup des lois antiracistes).
De fait, c'est tout simplement la liberté d'expression qu'on entend étouffer. Je suggère donc que nous soyons des milliers à porter les auto-collants en question en tout lieu et toute circonstance. On pourrait même en porter déjà contre la réforme de la Sécu, histoire de préparer le terrain pour la suite.
P. C.
15/06/03