DECLARATION DE L'INTERFEDERALE DE L'EDUCATION


10 JUIN 2003 - 21 HEURES

Il aura fallu des mois de mobilisation des personnels avec leurs organisations syndicales pour que le gouvernement accepte enfin d'ouvrir le dialogue.

Les annonces faites lors de la table ronde du 10 juin marquent des avancées, l'abandon du transfert des conseillers d'orientation psychologues, des assistantes de service social et des médecins scolaires qui resteront fonctionnaires d'État.

Par contre le maintien du transfert des 100 000 personnels TOS reste toujours injustifié et inacceptable. Des intentions budgétaires, notamment en faveur du 1er degré, restent à confirmer. Aucune réponse satisfaisante n'a été apportée sur l'avenir des MI-SE et des aides éducateurs.

Les propositions sur les retraites sont à la marge et restent dans le cadre du projet de loi que les ministres nous ont répété ne pas vouloir négocier.

Dans ces conditions, les organisations syndicales FAEN, FERC-CGT, FNEC-FP/FO*, FSU, SGEN-CFDT*, UNSA-ÉDUCATION, appellent dès maintenant les personnels à faire de la journée du 12 Juin un nouveau temps fort d'expression, de grève et de manifestations.

Elles rappellent, à cette occasion, leur attachement au droit de grève.

Soucieuses de l'intérêt des jeunes, les organisations syndicales réaffirment leur opposition à toute forme de boycott, de blocage, d'action de nature à nuire au déroulement des examens.

* leSGEN-CDFT et la FNEC-FP/FO donnent leur réponse quant à leur signature de cet appel mercredi matin.
11/06/03