PIECE A CONVICTION. Décentralisation et autonomie des établissements : sus au latin, vive la techno


XXX, le 2 mai 2003.

Le Principal

à M. L’IEN de XXX

et aux responsables des écoles du secteur de recrutement du Collège YYY.

Objet : Projet d’ouverture d’un groupe «bilangue» à la rentrée 2003 (sous réserve d’acceptation par l’inspecteur d’Académie).

Conditions de fonctionnement :

Les élèves auraient à leur programme deux langues vivantes 1 de la 6ème à la 3ème.
L’horaire envisagé serait de 3 h dans chaque langue de la 6ème à la 3ème.

A l’entrée en 6ème, les élèves du groupe « bilangue » seraient dispensés de deux heures d’aide au travail personnel, ce qui suppose des élèves autonomes ayant déjà des méthodes de travail. L’horaire total hebdomadaire des élèves serait ainsi conservé.

A l’entrée en 5ème, aucun horaire ne peut être retiré aux élèves pour compenser l’horaire de la seconde langue vivante 1 qui serait pour eux l’équivalent d’une option facultative. En conséquence, il ne sera pas possible d’avoir accès à l’option facultative « latin », ni en 5ème ni ensuite.

A l’entrée en 4ème, il sera possible de demander l’option facultative « nouvelles technologies appliquées ».

A l’entrée en 3ème, il sera possible de demander l’option facultative « technologie » ou l’option facultative « grec ». L’option technologie est indépendante de l’option technologies appliquées de la 4ème.

Ces dispositions s’entendent sous réserve d’une modification, non envisagée, de la carte des options du collège. De plus, l’inscription à une option facultative est toujours fonction des effectifs (nombre de places limité pour certaines, ; effectif minimum à atteindre pour d’autres).

Le Principal
ZZZ

28/05/03