En mai 2003, allons à la pêche


En mai 2003, allons à la pêchehttp://reseaudesbahuts.lautre.net/

Lisez cet abrégé, vérifiez ces informations, parlez-en autour de vous...

Télécharger ce fichier : peche.rtf

Les enseignants, les parents, les citoyens manquent d'informations. En mai 2003, allons-donc à la pêche…

La Retraite : 42 ans en 2020; 2 ou 3 % de décote par annuité manquante. (Actuellement, 43 % des agrégés et 38 % des certifiés obtiennent leur 37,5 annuités) Le Figaro 25 avril 2003
37 années de cotisation en 2020 impliqueraient une retraite de 58,97 % (calculée sur les 3 dernières années de salaire)
32 années de cotisation en 2020 impliqueraient une retraite de 51 %
28 années de cotisation en 2020 impliqueraient une retraite 44,63 % Libération du 25 avril 2003 (source syndicat UNSA)

La précarité : Près de 25 % des salariés du public (1,3 million sur 5,5 millions) sont contractuels ou précaires. Le Monde Diplomatique, mars 2002 http://www.monde-diplomatique.fr/2002/03/BITOUN/16301

Voici un petit Pot pourri, comme diraient nos amis d'Outre-Manche, docteurs es décentralisation :

Mise au chômage de 20000 emplois-jeunes et suppression de 5 600 postes de surveillants. http://ejforums.free.fr
www.snuipp.fr, page d'accueil

La disparition des surveillants revient sur l'idéal républicain de 1936 qui permettait aux étudiants de financer leur études en travaillant (quel privilège !). http://44.snuipp.fr/ag_mi_se_ae_13_11_02.htm

Le tranfert aux collectivités territoriales de 110000 assistants sociaux, conseillers d'orientation psychologues, médecins scolaires, TOSS; le changement des missions prépare la privatisation de secteurs entiers. http://www.fsu.fr/

Le statut de professeur remplaçant n'est plus un statut. Avec la disparition programmée des TZR, le remplaçant rejoint la cohorte de précaires ci-dessus dénombrée. http://www.besancon.snes.edu/Rentree_2003/rentree_2003.html

Vers la disparition de la petite section des maternelles…. http://www.snuipp.fr/dossier/index.html

Le non-renouvellement des professeurs des écoles et des professeurs du second degré. (source manquante)

Les mesures catrastrophiques testées dès 2004 dans l'académie de Rennes (académie pilote de la décentralisation avec celle de Bordeaux)

Autonomie des établissements : nouveau Conseil d'Administration (C.A.) avec moins de représentants des personnels, plus d'élus, plus de parents.

Globalisation des budgets : les établissements devront gérer une enveloppe globale (postes et fonctionnement seront confondus). Du fait de cette fongibilité (terme juridique :"fusion des budgets"), on pourra supprimer le poste d'un collègue au motif qu'un projet du C.A. nécessite un budget.

La fongibilité (fusion des budgets) est asymétrique, c'est-à-dire qu'on peut utiliser le budget dévolu à la rétribution des enseignants pour acheter des ordinateurs si le C.A. le décide. Cependant, cela ne marche pas dans l'autre sens : on ne peut créer de postes à partir de ce budget.

Les enseignants " méritants " (qui acceptent de faire du soutien scolaire le soir, qui acceptent d'enseigner dans une autre discipline…) pourraient être mieux rétribués en gardant le plafond de la masse salariale, c'est-à-dire en faisant accepter aux autres une baisse de leur rémunération. Ceci paraît difficilement envisageable! On peut penser plutôt à ce scénario, bien connu dans les GRETA : un certifié hors classe 7ème échelon et un agrégé 11ème échelon ne sont pas retenus par le C.A. pour la rentrée suivante : on augmente plutôt le revenu d'un jeune loup dynamique (certifié 4 ème échelon) et l'on recrute deux vacataires qu'on contractualisera s'ils font l'affaire.

www.disnon.com voir texte : collectif des profs de philo de Bordeaux
http://www.assemblee-nat.fr/budget/lois_de_finances/loi_organique.asp
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=ECOX0104681L

Le rapport du conseil d'Etat :"Perspectives pour la fonction publique"

Transfert d'une "partie" des fonctionnaires (sauf les militaires, les magistrats, les agents de l'administration pénitentiaire, les forces de police) au régime de "droit commun du travail"(p. 329). Création d'un "contrat d'affection sur emploi"(p. 345). Pour les auteurs du rapport, "la seule différence [ des agents contractuels] avec les titulaires tient à ce qu'en principe, leur situation peut faire l'objet d'arrangement particulier (durée du contrat, rémunération…)"(p. 340).
www.conseil-etat.fr/ce/rappor/index_ra_li0302.shtml
http://www.la documentationfrançaise.fr/brp/notices/034000123.shtlm

L'A.G.C.S. négocié aujourd'hui à l'OMC (Organisation Mondiale du commerce / World Trade Organisation)

L'A.G.C.S. (Accord Général sur le Commerce des Services) met en place la libéralisation de tous les services (éducation, santé, culture…) en préparant un cadre juridique mondial où le commerce fait loi. http://www.wto.org/french/tratop_f/serv_f/education_f/education_f.htm
http://france.attac.org/site/page.php?idpage=2031&langue=

Ce texte n'est pas exhaustif (manquent les rapports de la Cour des Comptes, de la Commision des finances de l'Assemblée Nationale, etc.), il n'est pas non plus achevé: comment pourrait-il l'être ? C'est à vous de l'amender… . Olivier Thircuir, Professeur de français au Collège Néruda, Aulnay sous bois

07/05/03