PIECE A CONVICTION : REGIONALISATION DES CLASSES PREPAS - PETITION


TRANSFORMATION DE POSTES CPGE EN POSTES ACADEMIQUES !

Des collègues de la classe de lettres supérieures du lycée Claude Monet au Havre sont titulaires d'un poste CPGE avec complément de service en classes de lycée (affectation ministérielle à titre définitif après avis de l'Inspection Générale).

Le rectorat de Rouen prend cette année prétexte du fait que des collègues font des heures supplémentaires en classes de lycée pour décréter que désormais leurs postes CPGE seront supprimés (mesures de carte scolaire) et transformés en postes à profil PEP 3 mention "complément en CPGE".

Ainsi ces postes disparaitraient du cadre national, ne dépendraient plus du mouvement national et relèveraient désormais du recteur.

Le rectorat fait pour l’instant une exception pour les professeurs sans heures supplémentaires. Leur poste n'est pas supprimé et transformé en PEP 3... mais le rectorat précise que ce n'est qu'un sursis et que leur poste sera transformé en PEP 3 l'an prochain.

Des collègues viennent d'être avertis de la mesure de carte scolaire qui les frappe.

Les professeurs de la CPGE ont bien sûr protesté par lettre auprès du recteur.

L'Inspection Générale est avertie. La question a été évoquée en CTPA.
La DPE au ministère a été interrogée sur la question. Elle a répondu qu'elle trouvait l'idée du recteur de Rouen intéressante.

Elle a déclaré aussi que les classes prépas coûtent cher et que la question de leur bien-fondé se posait.
Elle a annoncé qu'il y aura une grande réunion sur le sujet au ministère avec les IG et les recteurs le 13 mai.
En attendant, le ministère ne semble pas désapprouver le recteur de Rouen.

Le cas du lycée Claude Monet est pour l'instant, semble-t-il, le seul cas en France... mais il est clair qu'il s'agit là d'une "expérimentation" qui pourrait très vite s'exporter si elle s'appliquait. Tous les postes CPGE avec complément de service en classes de lycée sont ainsi menacés d'une telle transformation.

Les collègues de CPGE du lycée Claude Monet comptent alerter un maximum de collègues et ont élaboré pour ce faire une pétition adressée au rectorat de Rouen (avec copie à X. Darcos, ministre délégué à l'enseignement scolaire).

Ils souhaitent que les syndicats diffusent cette pétition, surtout dans les lycées de l'académie. Il leur paraît nécessaire d'envoyer les signatures reçues le 11 mai au plus tard au rectorat (garder des copies pour Darcos et chacun des syndicats).

Didier Carsin, professeur de philosophie en lettres supérieures au lycée Claude Monet

--------------------------------------------------------------------

PETITION ADRESSEE A MADAME LE RECTEUR DE L’ACADEMIE DE ROUEN


Madame le Recteur,


Les professeurs soussignés, enseignant dans le secondaire et en classes préparatoires, vous demandent de renoncer à votre décision de supprimer les postes de classes préparatoires (CPGE) des professeurs de lettres supérieures du lycée Claude Monet du Havre.

Nous avons appris en effet que vous aviez décidé de transformer ces postes de caractère national en postes à exigence particulière, profil classes préparatoires (PEP III) de gestion académique.
Les collègues titulaires de ces postes ont pourtant bien été affectés ministériellement après avis de l’Inspection Générale à titre définitif, avec un complément de service à effectuer en classes de lycée.
Malgré la lettre de protestation qu’ils vous ont adressée et les interventions des représentants syndicaux au Comité Technique Paritaire Académique, vous persistez dans votre décision et procédez à des mesures de carte scolaire.
Cette décision est ressentie comme arbitraire par les collègues concernés . Elle met en cause le caractère national des postes CPGE. et compromet le mouvement national spécifique des classes préparatoires en introduisant une inégalité de traitement entre les professeurs qui y postulent.. Les autres enseignants ne peuvent y voir qu’un pas de plus dans la déréglementation et le démantèlement de l’Education Nationale.

En tout état de cause, une pareille décision, si elle était maintenue, constituerait un précédent grave.

Nous vous demandons en conséquence, Madame le Recteur de l’Académie de Rouen, de maintenir les postes CPGE des collègues du lycée Claude Monet et de respecter le cadre national de l’enseignement public.

(Copie à Monsieur Darcos, ministre délégué à l’enseignement scolaire).

----------------------------------------------------------------------

NOM SIGNATURE DISCIPLINE ETABLISSEMENT VILLE ACADEMIE

----------------------------------------------------------------------

Envoyer pour le 11 mai les signatures à Didier Carsin, Lycée Claude Monet, 267 rue Félix Faure, 76600 Le Havre.

Ou les adresser par courrier électronique à Sauver les Lettres,
contact@sauv.net , qui transmettra.


13/04/03