Université de Bordeaux 3 : les financements des préparations aux concours de Lettres Classiques sont supprimés


Les étudiants de Lettres classiques de l'Université de Bordeaux 3 viennent d'apprendre que la préparation au Capes de Lettres classiques ou à l'agrégation de Lettres classiques était supprimée. La préparation à l'agrégation de grammaire est fermée.

Ils s'adressent à leurs professeurs.

--------------------------------------------------

Madame, Monsieur,



Nous sommes étudiants en Lettres Classiques et avons appris la volonté de la présidence de l'université de supprimer pour la rentrée prochaine les financements de la préparation au Capes ou à l'agrégation de lettres classiques. Nos professeurs de lettres classiques, face à cette situation, ont cherché un moyen de sauvegarder les préparations au Capes et à l'agrégation, et ont décidé de proposer à Monsieur Brun un arrangement suivant lequel les cours de Capes de Lettres Classiques seraient mutualisés avec des cours d'agrégation de Lettres Modernes et certains cours de Licence 3 de Lettres Classiques.

Cependant, bien que nous approuvions et saluions la tentative de trouver une "solution" qui permette de maintenir une préparation au Capes sans financement, nous pensons qu'il faut agir différemment et faire savoir à M. Brun non pas notre mécontentement, mais notre colère face à cette proposition : à notre sens, une université se doit de financer les préparations aux concours de l'enseignement et n'a pas à les faire disparaître pour créer de nouvelles licences. De plus, le peu d'effectifs est prétexté : à quand les suppressions des préparations aux Capes d'allemand, d'italien, de russe, de philosophie ? (La suppression des préparations au Capes d'occitan et à l'agrégation de grammaire est déjà prévue pour la rentrée prochaine, comme vous le savez).

Nous estimons que nous n'avons pas à nous laisser faire et que nous devons faire éclater ce qui n'est rien d'autre qu'un scandale : l'université doit placer prioritairement une partie de l'argent dont elle dispose dans les préparations aux concours nationaux d'enseignement, qui sont le débouché naturel et professionnel des étudiants.

Nous vous demandons à tous votre soutien, et vous appelons à envoyer à M. Brun un mail lui demandant de ne pas supprimer les préparations aux concours, ainsi que, si vous le souhaitez, à contacter la presse. Si vous ne disposez que de peu de temps mais que vous nous soutenez, nous vous demandons de transférer ce mail à M. Brun en le signant.

Nous comptons sincèrement sur votre appui.

En vous remerciant d'avance,

Les étudiants de lettres classiques.

PS : N'hésitez pas à nous répondre par mail si vous le souhaitez. Vous pouvez écrire à cette adresse :
Etudiants Lettres classiques, etudiants-lettres-classiques@hotmail.fr







Retour page laferm
16/03/11